Une journée aux îles des Princes

Jan 24, 2022
admin

Les îles des Princes (« Adalar » en turc) sont un archipel de la mer de Marmara, elles sont un petit havre de paix à Istanbul et un endroit parfait pour se détendre et profiter de la nature.

En été, nous vous recommandons de vous y rendre en semaine plutôt que le week-end car elles sont envahies par les citadins et les touristes.

Elles doivent leur nom au fait que pendant la période byzantine, la famille impériale et les aristocrates en disgrâce étaient exilés dans les monastères des îles. Elles sont ensuite devenues la destination de week-end favorite de l’aristocratie ottomane, et aujourd’hui encore, vous trouverez de nombreuses villas de style victorien.

Les quatre îles principales de l’archipel sont Büyükada, Heybeliada, Burgazada et Kinaliada. Elles sont accessibles en ferry depuis Beşiktaş, Eminönü, et Kabataş du côté européen, et Kadıköy et Bostancı du côté asiatique.

Retrouvez les horaires des bateaux en cliquant ici.

L’une des îles des Princes : Büyükada.

L’un des aspects intéressants des îles des Princes est que l’archipel est un véritable mélange ethnique et culturel, chaque île ayant une communauté religieuse majoritaire. Kınalıada était le lieu de vacances des évêques arméniens et des Arméniens d’Istanbul, Burgazada était un village de pêcheurs grecs, Heybeliada était l’île de la « bourgeoisie » turque et grecque de Constantinople, et enfin, la plus grande île, Büyükada, était populaire parmi les juifs et les Européens d’Istanbul, bien que chaque communauté soit présente sur l’île. Vous pouvez encore trouver sur toutes les îles de nombreuses synagogues, églises et mosquées actives.

Pour découvrir l’archipel et vous baigner dans les criques cachées de la mer de Marmara, nous vous proposons une journée de navigation vers les îles du Prince et des sorties quotidiennes en yacht.

Criques uniquement accessibles par bateau.

Déplacement sur les îles:

Sur les îles, les véhicules motorisés sont interdits. Pour se déplacer, les îles utilisent des calèches (fayton), mais ce moyen de locomotion est controversé en raison des mauvais traitements que subissent les chevaux pour satisfaire les nombreux touristes en visite. De plus, de plus en plus d’Istanbulois prennent conscience de l’amélioration de la condition des chevaux sur les îles, et plus généralement de la cause animale. Nous vous suggérons plutôt d’utiliser le vélo afin de ne pas encourager le mauvais traitement des chevaux qui transportent des dizaines de personnes chaque jour et tout au long de la journée sans pouvoir s’arrêter.

Choisissons le vélo plutôt que la calèche pour le bien-être de nos chevaux.

Le prix de la location du vélo est en moyenne entre 25 et 50 TL pour la journée selon les jours de la semaine ou du week-end, il est possible de le louer à l’heure. Vous devrez laisser une pièce d’identité en guise de caution. Les sociétés de location de vélos distribuent généralement des cartes de l’île gratuitement, n’oubliez pas d’en demander une.

Déplacement entre les îles:

Ferries entre les îles.

Vous pouvez vous déplacer en bateau (vapur) gratuitement entre les îles, les ferries s’arrêtent dans chaque île principale, il suffit donc de monter à bord.

BÜYÜKADA

Büyükada offre un large éventail d’activités aux visiteurs. La célèbre rue Çankaya est bordée de maisons en bois, et l’une d’entre elles était la résidence du célèbre homme politique russe : Léon Trotsky. Un autre monument à ne pas manquer est le monastère grec orthodoxe Aya Yorgi (Saint Georges). C’est l’attraction principale de l’île, il est situé au sommet de la plus haute colline de Büyükada, et offre une vue imprenable sur l’archipel et Istanbul. L’île possède deux collines, la première et la plus proche du village est Hristo (Jésus en grec), vous trouverez à son sommet une structure massive en bois, considérée comme la plus grande d’Europe. Cette structure était à l’origine conçue pour être un hôtel/casino mais le sultan l’a refusé et le bâtiment est devenu un orphelinat grec. Lorsque la population grecque en Turquie a décliné au 20ème siècle, l’orphelinat a fermé ses portes et est actuellement abandonné.

Büyükada est pleine de petits trésors, à seulement une heure de bateau de la ville, vous vous retrouverez dans un environnement magnifique et naturel complètement différent du chaos la métropole tentaculaire d’Istanbul. Les autres îles valent également le coup d’œil, surtout si vous voyagez dans l’archipel le week-end, elles sont plus calmes et moins touristiques que Büyükada.

Une belle maison en bois à Büyükada.

HEYBELİADA

Heybeliada est la deuxième plus grande île et probablement la plus naturelle, en plus de sa végétation luxuriante vous trouverez de belles maisons en bois, un monastère grec orthodoxe au sommet de l’île et l’Institut de théologie orthodoxe de Halki, un établissement d’enseignement supérieur pour la formation théologique du clergé orthodoxe.

Institut de théologie orthodoxe de Halki.

BURGAZADA

Burgaz est la troisième plus grande île de l’archipel, c’est une île tranquille qui était peuplée de citoyens grecs de l’Empire ottoman. L’île est appelée en turc Burgaz et Antigoni en grec, le nom vient de Démétrius Ier, un des successeurs d’Alexandre le Grand qui a construit une forteresse portant le nom de son père Antigonus (Burgaz signifie « forteresse »).

L’île de Burgaz vue de notre bateau.

KINALIADA

Kınalıada est la plus petite des quatre îles principales de l’archipel et la moins boisée. Kınaliada signifie l’île (ada) et le henné (kına), en référence à la couleur des eaux qui baignent l’île.

L’embarcadère de Kınalıada.

  • Voile vers les îles des Princes
  • Croisière en petit groupe sur le Bosphore
  • Visite quotidienne à Istanbul : Beyoğlu et ses environs (Taksim, Istiklal, Galata et Cihangir)
  • Visite quotidienne à Istanbul : la région du Bosphore
  • Visite quotidienne à Istanbul : Fener et Balat
  • Déplacement à Istanbul
  • Page d’accueil

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.